Trucs de grand-mère pour « conserver » les récoltes

Vous êtes un peu surpris—agréablement, mais quand même!—par le rendement de votre potager? Vous avez beau manger des salades, des crudités et faire des cadeaux aux voisins, vous ne voyez pas le bout de vos tomates, concombres et pommes? Aucun problème! Il existe plusieurs solutions pour vous permettre de ne rien perdre et de conserver vos légumes, fruits et fines herbes pour les mois qui viennent. À vos chaudrons!

Mise en conserve
C’est le moment de sortir vos bocaux et de mettre votre chantier en marche! On peut mettre en conserve la très grande majorité des fruits et des légumes : dans l’eau, en sauce, en confiture, en marinade et même dans des recettes comme des ragoûts. La mise en conserve n’est pas dangereuse comme on l’a longtemps pensé, mais il faut y aller avec précaution et bien suivre les étapes. Assurez-vous d’abord de bien stériliser vos bocaux et les couvercles dans l’eau bouillante. Lorsque vous remplissez vos pots, faites-le avec des aliments chauds et gardez un espace libre entre le contenu et le couvercle. Fermez les pots après avoir bien nettoyé les bords, en ne serrant pas trop pour que l’air puisse s’échapper pendant le traitement thermique, mais assez pour éviter que ce soit le contenu qui s’échappe! Vient ensuite l’étape ultime du traitement thermique. C’est votre contenu, son taux d’acidité plus précisément, qui dictera si vous devez mettre vos pots à l’eau bouillante ou dans un autoclave. Suivez bien les consignes et respectez le temps de stérilisation. Une fois que vous entendez le « pop », vos bocaux sont prêts à être entreposés. Évitez la lumière et trop de chaleur pour ne pas que votre conserve change de couleur.

Congélation
À quelques exceptions près, tous les légumes et les fruits se congèlent. Pour la plupart, vous aurez besoin de passer les aliments à la vapeur ou à l’eau bouillante pour désactiver les enzymes qui causent le vieillissement. On appelle cette étape le blanchiment. Chaque aliment a son propre temps de blanchiment et il est important de le respecter pour avoir des résultats à la hauteur de vos attentes. Congelez vos aliments le plus rapidement possible après la cueillette pour conserver un maximum de fraîcheur. Une fois lavés, pelés au besoin puis blanchis, laissez bien sécher vos légumes et vos fruits avant de les placer dans des contenants hermétiques ou des sacs de congélation et de les mettre au congélateur. Bien sûr, lors de la décongélation, ils ne seront pas croquants comme s’ils sortaient du potager, mais leur goût sera délicieux et ils se conserveront longtemps. À consommer dans l’année!

Marinade
Si vous le souhaitez pas vous lancer dans le grand processus de stérilisation des pots, vous pouvez mettre vos légumes en marinade. Coupez les légumes de votre choix en bâtonnets ou en tranches fines, placez-les dans un bocal hermétique en les entassant bien. Dans une casserole, faites bouillir un mélange d’eau, de vinaigre et d’aromates (gros sel à marinade, graines de moutarde, grains de poivre, etc.). Versez ensuite sur les légumes pour les couvrir complètement. Laissez tiédir avant de mettre les couvercles. Même si votre couvercle est scellé, votre pot n’est pas stérile. Vous devez donc le conserver au frigo et consommer vos légumes marinés le mois suivant. Amusez-vous à tester de nouvelles recettes et à varier les épices et les types de vinaigre, les possibilités sont presque infinies!

Déshydratation
Avec un déshydrateur commercial ou au four à très basse température (130 à 160 ºF), on peut sécher les fruits en fines tranches, certains légumes, l’ail et les fines herbes. On utilise des aliments bien mûrs, dont la limite est un peu dépassée. Il faut bien laver les aliments, retirer les noyaux et les pelures épaisses et faire des tranches égales pour que le temps de séchage soit le même pour tous les morceaux. Le temps de séchage varie selon le produit. La tranche doit être sèche et rugueuse une fois refroidie. Une fois le séchage à la chaleur terminé, laissez vos fruits dans un contenant sans couvercle pour quelques jours et secouez-les de temps en temps pour faire sortir tout ce qu’il pourrait rester d’humidité. Refermez ensuite les couvercles hermétiquement et dégustez dans l’année.

Et les fines herbes dans tout ça?
Il y a différents moyens de conserver les fines herbes de votre jardin. Vous pouvez :

  • Les faire sécher et les hacher pour les conserver dans des pots à épices.
  • En faire du pesto. Le plus connu est bien sûr le pesto de basilic, mais on peut utiliser n’importe quelle herbe, seule ou en mélange. Variez aussi les noix, pourquoi pas!
  • Les faire infuser dans l’huile pour la parfumer. Vous pourrez ensuite utiliser cette huile sur les pizzas ou les salades. Mettez aussi des piments forts pour un petit « kick » de plus!
  • Les congeler dans l’huile ou dans l’eau, dans des bacs à glaçons. Vos petits cubes de saveur donneront du goût à vos recettes cet hiver.

Il y a mille et une façons de conserver vos récoltes longtemps et de ne rien gaspiller. Votre potager déborde? Soyez-en fier et faites durer le plaisir d’avoir des légumes, fruits et fines herbes frais toute l’année!

Pleins de trucs de nos experts pour avoir un aménagement paysager magnifique! Cliquez sur les différents conseils ci-dessous pour en savoir plus. Des questions? Nous sommes là pour vous! Communiquez avec nous